Quel type de bien faut-il choisir pour un investissement immobilier ?

Quel type de bien faut-il choisir pour un investissement immobilier ?

Quel type de bien faut-il choisir pour un investissement immobilier ?

Dans l’article du jour, nous allons répondre à la question : « Quel type de bien faut-il choisir pour un investissement immobilier ? » C’est une question qui vous a peut-être déjà traversée l’esprit. Alors si vous êtes paré pour lire ma réponse, on va pouvoir commencer !

1) La localisation du bien

Commençons par la première question à laquelle vous devez répondre avant de choisir votre bien immobilier : où est-ce que j’investis ?

C’est une question importante qui va déterminer une grande partie de vos actions à venir. Mon conseil, c’est de choisir un bien qui ne soit pas trop éloigné de votre domicile de résidence. Plus vous vous éloignez et plus cela complique les choses.

Si vous jetez votre dévolu sur une ville à 6 heures de chez vous, il va falloir faire des prouesses en matière d’organisation. Vous allez devoir faire des visites, des contre-visites, venir régulièrement pour le suivi des travaux si vous en faites. Il faudra que vous soyez sur place pour le faire visiter à vos futurs locataires. Et, si ça ne suffisait pas, il faudra que vous puissiez être réactif si jamais il y a le moindre pépin avec le logement. Une fuite d’eau, une chaudière en panne, un souci dans la copropriété, cela fait partie des raisons qui pourront vous amener à venir et à revenir dans votre investissement.

C’est simple : plus c’est loin de chez vous et moins c’est pratique. Bien entendu, il y a une petite exception à cette règle et vous avez peut-être déjà deviné de quoi je veux parler.

Je parle du cas où vous habiteriez Paris. Là, forcément, si vous cherchez à faire de la rentabilité avec votre achat, il va falloir vous éloigner. Je préconise deux à trois heures maximums entre votre domicile et le bien dans lequel vous investirez. Au-delà, c’est beaucoup trop et vous risquez de le regretter sur le long terme (fatigue, perte de temps, frais de déplacement).

Cliquez ici pour réserver un appel avec moi-même ou un coach de mon équipe qui vous aidera à développer votre patrimoine pour gagner plus…

2) Le type de bien

 Une fois qu’on a trouvé la ville dans laquelle investir, vers quel type de bien faut-il se tourner ?

C’est une bonne question. Et j’ai envie de vous répondre : ça dépend.

Et oui, très sérieusement, ça va dépendre de la manière dont vous allez avoir envie d’exploiter ce bien. Comptez-vous faire de la location courte durée type Airbnb ou Booking ? Est-ce que vous comptez louer votre logement meublé ou nu ? Avez-vous en tête de monter une colocation ?

Ces questions préalables vont déterminer le type de bien vers lequel il faudra que vous vous tourniez.

Vous le voyez, il n’existe pas une réponse toute faite. C’est du cas par cas.

Si vous cherchez à investir dans un studio étudiant, le type de bien à choisir, c’est donc un studio. Mais ce n’est pas la seule prérogative. Vous allez devoir choisir un studio qui se trouve à proximité des universités ou des facultés. Voilà comment on choisit un type de bien : en fonction de la manière dont on cherche à l’exploiter.

T1, T2 ou T3 : c’est à vous de voir en fonction de votre budget et de ce que vous cherchez à mettre en place.

Les types de bien qui se louent le plus facilement, ce sont les T2 et les T3. Il y a toujours de la demande pour ce type de prestations. Mais là encore, ça va dépendre de votre budget et de votre capacité d’emprunt.

Si vous décidez de monter une colocation par exemple, le type de bien devra être adapté à ce profil d’exploitation. Parmi les critères auxquels vous devrez être attentif, il y a notamment la pièce à vivre qui devra être plutôt grande en superficie. Les chambres devront être suffisamment spacieuses et équipées de salles de bain individuelles.

Et là encore, le logement devra (si possible) se trouver à proximité des facultés ou des universités de la ville en question.

L’idée générale pour savoir quel type de bien choisir, c’est de choisir comment vous voulez exploiter votre bien et de définir ensuite un cahier des charges précis. Je vais vous donner un autre exemple pour que vous compreniez mieux ce dont je veux parler.

Imaginons que vous cherchiez à faire un investissement immobilier dans un appartement. Votre projet, c’est de l’exploiter en faisant de la location courte durée. Vous avez choisi une ville pas trop loin de chez vous pour investir. Jusqu’ici : tout va bien.

Mais qu’en est-il de la suite ?

Et bien c’est très simple : vous allez devoir chercher un secteur géographique touristique. Généralement, quand les voyageurs louent une (ou plusieurs) nuitée(s) dans une ville, c’est pour la visiter.

Repérez donc les secteurs géographiques où il y a le plus d’hôtels. Ce sont les zones touristiques. C’est là où il y aura de la demande. Une fois que vous avez trouvé le secteur qui correspond, il ne vous reste plus qu’à chercher les bonnes affaires. Rassurez-vous cela peut parfois prendre du temps. Parfois, cela va beaucoup plus vite. Il n’y a pas de règles strictes avec l’immobilier.

Je recommande à ce titre de faire de la veille active. Vous pouvez aussi sympathiser avec les agents immobiliers pour qu’ils vous tiennent au courant avant tout le monde des biens qui correspondent à vos critères d’achat. C’est un bon moyen de se voir proposé des biens avant même qu’ils ne se retrouvent sur les canaux de diffusion traditionnels.

Pour finir, il ne vous restera plus qu’à meubler votre logement et à l’équiper. Incluez internet et un maximum de services pour en faire un logement haut de gamme. C’est un très bon moyen de se différencier de la concurrence mais surtout un moyen d’augmenter le prix que vous allez exiger pour une nuitée.

Plus le prix de la nuitée sera élevée et meilleure sera votre rentabilité.

Vous l’aurez compris à travers mes différentes explications et les exemples fournis, il n’y a pas de bien « idéal ». Tout dépend de votre projet. Certaines personnes sont plus à l’aise avec l’idée de monter une colocation. D’autres préféreront proposer de la location nue classique. D’autres encore ne jureront que par la location courte durée. C’est vraiment à vous de voir ce qui vous attire et de définir ensuite votre cahier des charges.

Au final, ce qui compte : c’est d’investir et de ne pas trop attendre pour se jeter à l’eau.

Et vous, vous vous y mettez quand ?

Cliquez ici pour réserver un appel avec moi-même ou un coach de mon équipe qui vous aidera à développer votre patrimoine pour gagner plus…