Pourquoi est-il désormais indispensable de conserver ses justificatifs de travaux lorsqu’on entreprend des travaux ?

Pourquoi est-il désormais indispensable de conserver ses justificatifs de travaux lorsqu’on entreprend des travaux ?

Vous êtes propriétaire d’un logement et avez l’intention d’effectuer des travaux de rénovation ?

Veillez à bien conserver les justificatifs de vos travaux !

Tous types de travaux ne sont pas valables pour avoir droit à des réductions d’impôt.

Dans ce nouvel article je vais vous parler des travaux qui peuvent donner lieu à une déduction fiscale.

C’est parti !

Les différents types de travaux

L’état français propose des réductions d’impôts dans certains cas de figure pour encourager les français à rénover leurs logements.

Mais attention, il est important de savoir dans quels cas de figure vous pouvez bénéficier de cette baisse fiscale.

Dans un premier temps, cette baisse d’impôt va concerner les travaux d’amélioration.

Les travaux d’amélioration sont des travaux qui ont pour objectif d’améliorer le confort de votre logement. Il peut s’agir d’un nouvel équipement, de l’ajout d’un élément de confort… 

Pour vous donner des exemples plus concrets, il peut s’agir du remplacement du système de climatisation ou encore de l’installation d’une douche plus moderne.

Pensez à conserver vos justificatifs si vous souhaitez bénéficier d’une réduction d’impôt lors de vos déclarations de revenus.

Un autre cas de figure qui va vous permettre de faire baisser vos impôts est de déclarer les travaux de réparation et d’entretien qui seront effectués dans le cadre de la copropriété de votre logement. 

En bref, il s’agit de tous les travaux qui vont permettre de remettre l’immeuble en bon état. Par exemple, lorsque la copropriété fera remplacer certains équipements essentiels au bon fonctionnement de l’immeuble.

Pour finir, sont aussi pris en compte tous les travaux qui concernent la rénovation énergétique de votre logement.

Il peut s’agir de travaux d’isolation, de l’installation d’un système de climatisation…Ce sont tous les travaux qui permettent d’avoir un impact positif sur l’environnement.

Pour résumer, si vous effectuez des travaux d’amélioration, de réparation ou d’entretien, ou encore ayant un impact énergétique, vous pourrez alors les intégrer à votre déclaration de revenus.

D’ailleurs, sachez que l’état français a prévu d’interdire la location des logements dont la performance énergétique serait mauvaise à partir de l’année 2028.

Je vous recommande donc dès maintenant d’investir dans un logement qui présente de bonnes performances énergétiques ou alors d’entreprendre des travaux en vue de le rénover.

Vous aurez alors besoin de montrer vos justificatifs pour pouvoir bénéficier d’une réduction d’impôts, c’est pourquoi il est indispensable de les conserver.

Combien de temps faut-il garder ses justificatifs ?

Vous vous posez certainement la question, et la réponse varie en fonction du type de travaux !

En ce qui concerne les travaux qui sont effectués au sein de la copropriété, il est recommandé de les conserver pendant 10 ans. Pour info, il s’agit aussi bien des preuves de paiement des charges que les justificatifs de paiement des travaux. 

Il en va de même pour les travaux de gros œuvres que vous aurez entrepris dans votre appartement. Il vous faudra les conserver pendant une décennie. 

Pour ce qui est des petits travaux que vous pourrez avoir à réaliser dans votre logement, 2 années suffisent, vous pourrez ensuite vous débarrasser des justificatifs pour faire de la place dans vos armoires. 

Toutefois, je vous invite si possible à les scanner et à les conserver sur un support numérique. Ces factures peuvent être utiles par la suite si par exemple vous avez une nouvelle réparation du même type à effectuer et que vous souhaitez retrouver le nom de l’entrepreneur qui a réalisé les travaux.

Il existe de nombreux stockages en ligne qui vont vous permettre de conserver tous ces justificatifs simplement et de façon sure.

Sachez qu’il n’est pas nécessaire de conserver les factures qui concernent les ramonages pendant plus d’un an.

Les aides de l’état

En plus de ces réductions d’impôts auxquelles vous pouvez avoir droit en déclarant vos travaux, sachez qu’il existe également des aides que l’état français a mis en place pour soutenir les personnes qui souhaitent améliorer les performances énergétiques de leur logement.

Tout d’abord, il y a « MaPrimeRenov » proposée par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) qui s’adresse aux ménages ayant des revenus modestes qui souhaitent effectuer des travaux en vue d’améliorer la performance énergétique de leur logement.

Une autre des aides qui peut vous être accordée par l’état est l’Eco-prêt à taux zéro. C’est un prêt qui peut être obtenu en réalisant des travaux énergétiques mais aussi en réhabilitant le système d’assainissement de votre logement ou encore en installant certains équipements. Pour info, ce prêt peut aller de 7000 € à 30 000 €.

Ensuite, il y a le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE). C’est une aide qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant représenter jusqu’à 30% de vos dépenses liées à l’achat d’équipements destinés à la rénovation énergétique de votre logement.

Il est important que vous sachiez que pour pouvoir bénéficier de ces aides de l’état, il faut que les travaux que vous réalisiez soient de nature énergétique et que ce soit un professionnel RGE qui les effectue. 

Le label RGE est attribué aux professionnels du bâtiment qui ont des compétences reconnues pour réaliser des travaux de performance énergétique.

Pour finir, vous pouvez aussi réaliser des économies en vous faisant exonérer de la taxe foncière ou encore en demandant un taux de TVA réduit à 5,5% ou intermédiaire à 10%. 

Pour vous faire exonérer de la taxe foncière, vous devez faire une déclaration auprès des impôts. Vous pourrez ensuite bénéficier de cette exonération pendant plusieurs années.

Notez qu’il est tout à fait possible de cumuler certaines aides.

Conclusion

C’est une bonne nouvelle, de nombreux types de travaux peuvent vous permettre de bénéficier de réductions d’impôts.

Il suffit simplement de connaitre les travaux qui sont valables.

Afin d’avoir droit à cette baisse fiscale, vous n’aurez qu’à les intégrer à votre déclaration de revenue annuelle. 

Ce qui compte, c’est de bien conserver vos factures pour pouvoir bénéficier d’une baisse fiscale.

Réservez dès maintenant votre appel téléphonique gratuit en cliquant ici. Je me ferai un plaisir de vous accompagner dans vos démarches.