Où investir avec moins de 150 000 euros ?

Où investir avec moins de 150 000 euros ?

Lors d’un investissement immobilier, la première donnée qui rentre en compte dans l’équation est le budget dont on dispose ou qu’on souhaite allouer au bien.

Durant ces dernières années, les prix de l’immobilier ont flambé et par conséquent l’achat d’un bien implique d’avoir un budget de plus en plus élevé.

Si votre budget est inférieur à 150 000 euros, dans quoi pouvez-vous investir ? Rassurez-vous, de nombreuses possibilités s’offrent à vous.

Voyons ça ensemble dans ce nouvel article.

Réfléchir avant d’agir

Dans un premier temps, il s’agira de définir votre profil d’investisseur pour connaitre les possibilités d’investissement qui s’offrent à vous.

Ensuite, vous allez pouvoir cibler vos recherches. Avec un budget de 150 000 €, vous pouvez investir dans différents types de biens.

Les grandes villes françaises telles que Lille, Nice, Bordeaux, Marseille et bien d’autres nécessitent d’avoir un budget très élevé. Il est donc préférable, lorsqu’on a un petit budget, de se tourner vers des villes de plus petites tailles.

Vous pouvez cibler des villes étudiantes telles que Rennes ou Montpellier dans le but de louer votre logement à des étudiants ou bien alors des villes touristiques telles que Saint-Malo.

En fonction de l’endroit que vous allez cibler, vous pouvez tout autant investir dans un studio que dans un 3 pièces !

Avant de vous lancer, je vous recommande vivement de simuler votre emprunt immobilier. Selon la durée de votre emprunt et le montant des mensualités que vous allez rembourser, le taux d’intérêt ne sera pas le même. N’hésitez pas à faire une simulation de crédit sur l’un des nombreux sites internet proposant ce service pour évaluer le montant du prêt que vous êtes en mesure de demander ainsi que les mensualités que vous aurez à régler par la suite.

Le dispositif Censi-Bouvard

Avant de rentrer dans le détail, il faut savoir que je ne préconise pas l’achat dans du neuf. Cependant, j’ai envie de vous présenter les différents dispositifs qui existent. Ce sont des dispositifs de l’état qui privilégient la fiscalité. En conclusion de cet article, je vous donnerai ce qui me semble être la meilleure stratégie pour investir vos 150 000 €.

Alors, parlons des options qui s’offrent à vous pour pouvoir investir dans l’immobilier avec un petit budget. Commençons par le dispositif Censi-Boulevard. Il s’agit d’un mécanisme d’investissement locatif dans le neuf qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt (il peut aussi concerner un logement ayant été rénové).

L’une des conditions pour avoir droit à cette réduction d’impôt est que votre logement soit loué en meublé non professionnel.

Aussi, la location de votre bien doit avoir lieu dans le mois suivant son acquisition ou l’achèvement de ses travaux. La durée minimale de location du bien doit être de 9 ans. Vous bénéficierez ensuite d’une réduction d’impôt durant ces 9 années.

D’autre part, ce bien immobilier doit être localisé dans un établissement qui regroupe des structures médicales ou bien étudiantes. Il peut aussi bien s’agir d’un établissement accueillant des personnes âgées que des personnes handicapées ou encore des étudiants.

L’avantage de ce type de logement est que vous n’aurez pas à vous occuper de la gestion locative au quotidien.

De nombreux investisseurs se tournent vers l’investissement en résidence étudiante lors de leur premier investissement immobilier. Cela s’explique par le faible coût de l’acquisition de ce type de logement et de la facilité de location par la suite.

La loi Pinel

Une des autres possibilités qui s’offre à vous est l’investissement via la loi Pinel.

Cette loi va vous permettre de bénéficier d’une réduction d’impôt de 12% du prix du logement si vous louez pendant une durée de 6 ans, 18% de réduction d’impôt si vous louez sur une durée de 9 ans et 21% si vous louez sur 12 ans.

Bien sûr, il y a certaines conditions à respecter pour pouvoir bénéficier de cette réduction d’impôt.

Tout d’abord, pour que cette loi soit applicable, vous devez être fiscalement domicilié en France.

Elle peut aussi bien s’appliquer à un logement neuf qu’à un logement faisant l’objet de travaux de rénovation.

Cependant, le logement concerné doit atteindre un certain niveau de performance énergétique.

Le plafond de cette réduction d’impôt s’applique uniquement à des logements dont le prix est limité à 5500 euros par m² soit un maximum de 300 000 €.

Attention, sachez que cette réduction d’impôt ne peut pas s’appliquer à plus de 2 logements par an.

Une autre des conditions à respecter est que ce logement soit loué entant qu’habitation principale et qu’il soit loué, au plus tard, 1 an après son acquisition. Notez que le locataire doit s’engager pour louer le bien pendant une durée minimum de 6 ans.

Il doit avoir un revenu fiscal de référence qui ne dépasse pas un certain plafond.

Il est utile de savoir que les taux de réduction vont réduire progressivement pour les logements qui auront été achetés à partir de 2023 (exception faite de certains quartiers prioritaires).

Pourtant, derrière ces particularités et ses avantages, c’est un dispositif que je ne recommande pas.

Le statut de Loueur Meublé Non Professionnel

Une autre option qui s’offre à vous pour bénéficier d’une réduction d’impôt est d’obtenir le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP).

Ce dernier s’applique aussi bien aux logements neufs qu’aux logements anciens.

En vous tournant vers la location meublée, vous allez être soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et non pas des revenus fonciers (ils s’appliquent aux locations vides et sont moins avantageux).

Les revenus générés par la location de votre bien meublé ne doivent pas excéder 23 000 € par an ou 50% de vos revenus globaux.

Ce statut va vous permettre de réduire drastiquement vos impôts grâce au mécanisme de l’amortissement.

Au cas où cette notion ne vous serait pas encore familière, l’amortissement représente la perte de valeur d’un bien du fait de l’usure du temps ou de l’obsolescence.

Vous allez pouvoir opter entre l’un des régimes d’imposition suivants : le régime réel et le régime Micro-BIC.

Le régime réel permet de déduire les frais réels investis dans le logement comme les frais de notaire, la taxe foncière, les charges de copropriété, etc.

Le régime micro-BIC, quant à lui, va vous permettre de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50% sur votre revenu imposable. En revanche, dans le cadre de ce régime fiscal, vous ne pourrez pas déduire vos charges.

Dans un premier temps, il faudra vous enregistrer auprès du centre des impôts puis vous obtiendrez un numéro de SIRET qui vous permettra d’exercer votre activité de location meublée.

Tous les revenus que vous dégagerez de cette location meublée devront obligatoirement figurer sur votre déclaration annuelle de revenus.

Conclusion

De nombreuses possibilités d’investissement s’offrent à vous pour un budget avoisinant les 150 000 €.

Mais avant de vous lancer, il va falloir bien réfléchir à votre projet pour cibler le bien adéquat.

Lorsqu’on dispose d’un budget limité, on peut être tenté de choisir un bien dont la qualité est moindre ou dont l’emplacement n’est pas idéal.

N’oubliez pas que votre objectif est de vous assurer une rentabilité élevée, il vaut donc mieux prendre le temps de choisir un bien qui correspond à vos attentes et qui sera facilement louable par la suite.

Ma dernière recommandation, c’est de vous focaliser sur un bien qui soit adapté à la manière dont vous allez chercher à l’exploiter. Vous voulez monter une colocation ? C’est tout à fait possible de trouver un bien à moins de 150 000 € dans de petites villes de province. Il y aura nécessairement quelques travaux à faire mais ça existe. Ce qui va être important, c’est l’emplacement et la qualité du bien une fois rénové.

C’est la même chose pour d’autres types d’exploitation. Vous pensez à de la location courte durée ? Un bien à 150 000 € peut se trouver mais il faudra impérativement qu’il soit placé dans une ville avec un intérêt touristique.

Pour aller plus loin, je vous proposer de réserver sans plus attendre votre cession stratégique par téléphone avec mon équipe et moi-même en cliquant ici.

J’espère que vous avez apprécié la lecture de cet article. À très vite !