Investir dans l’immobilier : les indispensables

Investir dans l’immobilier : les indispensables

Vous rêvez d’investir dans l’immobilier ? L’investissement locatif vous attire mais vous n’avez encore jamais franchi le pas ? Dans ce nouvel article, je vous propose de vous partager les choses indispensables à savoir sur l’investissement immobilier.

Alors sans plus de cérémonies, voyons ensemble les indispensables à connaître quand on cherche à investir dans l’immobilier.

1) Il est possible d’investir sans faire d’apport

C’est une clé très importante à connaître quand on désire devenir investisseur immobilier. Il est possible d’investir sans faire d’apport, ni avoir d’épargne énorme à son actif.

Il est tout à fait possible de bénéficier d’un effet de levier. Vous retrouverez très souvent cette expression quand le sujet concernera l’investissement locatif. L’effet de levier consiste à emprunter la totalité du prix d’acquisition et des frais de notaire à votre banque.

Quand on se débrouille bien, il est même possible de faire passer les frais de travaux et d’ameublement dans le montant du prêt. Mais attention pour que cela marche, il faudra que votre situation actuelle soit stable et que le projet soit rentable.

2) Il est préférable d’investir dans de l’ancien

Investir dans de l’ancien est un conseil que je donne régulièrement. Parce que l’ancien permet d’augmenter de manière significative la rentabilité de notre investissement.

Quand vous achetez du neuf, ce n’est pas possible de négocier. Il y a un prix qui est le prix du marché. L’investissement dans de l’ancien permet de discuter, de négocier et de faire baisser le prix. Surtout lorsqu’il y a des travaux à la clé.

Refaire l’électricité, changer la plomberie, abattre des cloisons etc : tout le monde n’aura pas envie de se lancer dans ce genre de projets. Et c’est précisément ce qui nous intéresse.

Notez également que l’ancien permet de bénéficier d’un déficit foncier lorsqu’il y a des travaux. Un excellent moyen de réduire voire de ne plus avoir d’impôts pendant quelques années. Intéressant, non ?

3) Méfiez-vous des carottes immobilières

Quand vous décidez d’investir mais que vous n’avez pas encore beaucoup de connaissances, ça peut être tentant de céder à l’appel de certaines propositions.

Ces propositions ? Ce sont des programmes de défiscalisation mis en place par l’État français. On vous appâtera en vous promettant des réductions d’impôts intéressantes. Je pense notamment à la Loi Pinel par exemple.

La vérité, c’est que derrière l’ensemble de ces programmes de défiscalisation se cache en vérité des contraintes importantes pour l’investisseur rentable que vous allez vouloir devenir.

Il est quasiment impossible d’être rentable et de générer un cashflow positif sur ce type d’opérations. Le montant des loyers sera encadré et vous ne pourrez pas fixer vos prix comme vous l’entendez.

Des programmes à fuir absolument, sauf cas très exceptionnels donc !

4) Négocier son investissement immobilier

Quand vous tombez sur un bien immobilier, il est proposé à un certain montant. Mais vous comme moi, nous savons que ça ne sera jamais le prix de vente final. Le souci, c’est que de nombreuses personnes ont peur de négocier.

L’art de la négociation fait partie intégrante de l’artillerie d’un investisseur immobilier.
N’ayez pas peur de négocier. Pour bien négocier, il faut savoir poser les bonnes questions.

Est-ce que le vendeur est pressé ? Pourquoi est-ce qu’il veut vendre son bien ? Vous voyez, ces deux petites questions toutes simples peuvent vous donner énormément de matière pour faire votre offre.

N’ayez pas peur de faire des offres basses. C’est comme ça qu’on fait de bonnes affaires. Restez tout de même respectueux et correct. Mais n’ayez pas peur de jouer un peu. Que se passera-t-il si votre offre était acceptée ?

Et bien c’est précisément ce que l’on cherche à obtenir. On cherche à acheter un bien en dessous du prix du marché afin qu’il soit le plus rentable possible. Si vous ne savez pas négocier, formez-vous. Cela pourra vous être utile dans toutes les catégories de votre vie.

5) Plus c’est rentable, plus ça demande de travail

Une des techniques les plus rentables pour exploiter un bien immobilier, c’est de le mettre en location courte durée. Cette stratégie permet d’augmenter de manière importante le taux de rentabilité du bien.

Mais c’est aussi la stratégie qui est la plus contraignante. Accueillir des voyageurs en location courte durée, c’est un vrai travail. Vous pouvez automatiser au maximum le check-in en installant des boîtes à clé à code par exemple.

Mais il faudra toujours faire le ménage et le réassort des draps ainsi que du linge de maison. En résumé, plus c’est rentable : plus cela va vous demander de travail.

Si vous ne voulez pas le faire vous-même, il est possible de déléguer à des autoentrepreneurs ou à des conciergeries. Gardez à l’esprit que cela va vous coûter un peu d’argent mais que cela va vous libérer du temps.

6) Investir dans sa résidence principale n’est pas un bon
investissement

Pour finir cet article, je voulais parler de l’investissement dans sa résidence principale. En réalité, ce n’est pas un bon investissement. C’est même une erreur très répandue.

Les personnes de la classe moyenne décident d’acheter leur résidence principale et voient cela comme un investissement judicieux. En réalité, il n’en est rien. Même si vous serez propriétaire de votre bien dans 20 ou 25 ans, il va vous coûter chaque mois de l’argent.

Et il y a de fortes chances pour que vous déménagiez avant de l’avoir intégralement remboursé. Et oui, on l’oublie mais en 25 ans il s’en passe des choses. Naissances, séparations : c’est la réalité de nos sociétés contemporaines.

Si vous voulez investir, achetez un bien immobilier locatif.

Conclusion

J’espère sincèrement que vous aurez apprécié cette liste d’indispensables en lien avec l’investissement immobilier. Si vous êtes un investisseur ou que vous cherchez à le devenir, je vous propose qu’on discute de votre projet de vive voix.

Je vous propose de cliquer ici pour réserver votre appel stratégique offert.

Lors de cet appel, mon équipe et moi-même, nous ferons le nécessaire pour répondre à vos questionnements du moment et vous donner un plan adapté à votre situation du moment. Assurez-vous simplement que votre situation soit stable avant de le réserver.

À très bientôt !