Immobilier : les changements 2021

Immobilier : les changements 2021

Dans ce nouvel article, je me propose d’aborder ensemble les changements liés à l’immobilier pour l’année 2021. Qu’est-ce qui change ? Quelles sont les nouveautés à prévoir dans le secteur de l’investissement cette année ? 

Si le sujet t’intéresse alors je te propose de voir tout ça ensemble dès maintenant. 

La prime de rénovation MaPrimeRenov’ 

Lancée en 2020 afin d’encourager les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans les logements anciens, cette prime s’est élargie et s’adresse à l’intégralité des propriétaires. Les ressources n’influencent plus le droit ou non à cette prime ce qui est plutôt une bonne nouvelle. 

C’est le montant de l’aide qui va varier en fonction des ressources. Un ménage très modeste pourra par exemple prétendre à une aide financière de 90% sur le montant des travaux de rénovation énergétique. Plus tes revenus sont élevés et plus ce montant de participation financière diminuera. 

Du neuf pour le neuf 

Derrière ce petit jeu de mots se cache surtout des changements en lien avec la construction des bâtiments neufs. La réglementation RE2020 est instaurée et interdit désormais le chauffage au gaz dans les bâtiments neufs. Dès l’été 2021, des seuils devront être respectés en matière d’émissions de gaz à effet de serre. C’est une mesure qui ne touche actuellement que les logements neufs individuels mais s’appliquera également aux logements collectifs à partir de 2024.

Concernant les personnes en situation de handicap, les douches à l’italienne seront généralisées. Le but est bien entendu d’améliorer au maximum l’accessibilité aux personnes en situation de handicap. 

Disparition de la taxe d’habitation 

Pour 80% des foyers fiscaux, la taxe d’habitation a été définitivement supprimée en 2020. Elle avait déjà été allégée de 30 % en 2018 puis de 65 % en 2019. Pour les 20 % des ménages restants, l’allègement sera de 30 % en 2021, puis de 65 % en 2022. Je ne sais pas ce que tu en penses mais c’est plutôt une bonne nouvelle. 

Reconduction du dispositif Pinel

Même si tu sais sans doute à quel point je me montre critique sur le dispositif Pinel, je ne passerai pas sous silence le fait qu’il est reconduit en 2021. C’est un dispositif qui accorde une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21% du montant de l’investissement de base. Ce dispositif oblige néanmoins à une mise en location pendant 6, 9 ou 12 ans. 

L’inconvénient, c’est qu’investir dans un logement neuf ne permet pas de générer une rentabilité suffisante. Tu te retrouveras avec un montant de loyer imposé et c’est donc une opération que je ne te recommande pas du tout. 

Jusqu’en 2021, le prêt à taux zéro est également reconduit afin d’aider les ménages à acquérir leur résidence principale. Là encore, tu connais certainement ma vision des choses sur le sujet : je ne te recommande pas d’acheter ta résidence principale en priorité mais plutôt d’investir dans des biens que tu exploiteras à la location. 

En cas de séparation 

Bonne nouvelle pour les couples (mariés ou pacsés) qui décidaient de se séparer : au préalable, un droit de partage d’environ 2,5% leur était réclamé au moment de la répartition des biens (mobilier et immobilier). 

Ce montant est réduit à une hauteur de 1,1% depuis le premier janvier 2021. Disons que cela reste une bonne nouvelle en dépit du contexte un peu particulier dans lequel il est possible d’en bénéficier. 

Des nouvelles mesures du Haut Conseil de Sécurité Financière

Les conditions d’octroi des crédits immobiliers sont officiellement assouplies. C’est une excellente nouvelle qui devrait te permettre d’obtenir plus facilement ton premier crédit. 

Cette souplesse était très attendue par les investisseurs qui hésitaient à se lancer. 

Voici les 3 changements principaux mis en place par le Haut Conseil de Sécurité Financière : 

  • le taux d’effort maximum passera de 33 % à 35 
  • la durée maximale d’un prêt reste fixée à 25 ans, mais un différé d’amortissement dans une limite de 2 ans sera pris en compte pour intégrer des opérations immobilières spécifiques (les ventes en l’état futur d’achèvement ou les contrats de construction de maisons individuelles par exemple)
  • la marge de flexibilité est portée de 15 % à 20 %

Ce sont des bonnes nouvelles et si tu n’as pas encore rencontré ton directeur (ou ta directrice) de banque, je t’invite à passer à l’action et à profiter de cette opportunité. D’autant plus que les taux d’emprunt proposés par les banques sont toujours très bas.

S’adapter aux conditions et aux changements 

L’année 2021 est toujours placée sous le signe de la crise sanitaire. Confinement, couvre-feu, restrictions, fermetures des commerces, difficultés à mettre en place des visites avec les propriétaires et les agences immobilières, il convient d’adopter la meilleure attitude possible. 

Quelle est l’attitude la plus efficace en cette période troublée ? Faire preuve d’une grande capacité d’adaptation. 

Bien entendu, il peut être très frustrant de voir ses projets être ralenti par des conditions extérieures. Cependant, je t’invite vraiment à rester agile et souple dans ta manière d’appréhender tout ça. 

Il faut savoir qu’il y a par exemple des agences qui proposent des visites à distance. En 2020, le marché a été contraint de s’adapter à des conditions aussi nouvelles qu’exceptionnelles. 

Les acquéreurs pouvaient être relativement freinés par les mesures du Haut Conseil de Sécurité Financière (HCSF), c’est pour cette raison que les changements que j’évoquais plus haut sont une excellente nouvelle pour toutes celles et ceux qui veulent se lancer dans l’aventure de l’investissement immobilier. 

Conclusion

Comme tu l’as vu, l’année 2021 reste pour le moment toujours marquée par la crise sanitaire. Cependant, il serait dommage de ne pas profiter de l’assouplissement des règles du Haut Conseil de Sécurité Financière. Ces nouvelles règles sont favorables aux investisseurs qui cherchent à se lancer et à se créer des revenus passifs grâce à l’immobilier. 

De plus, les taux d’emprunt devraient rester relativement bas toute l’année. 2020 ayant été une année assez compliquée pour le marché, il est tout à fait normal que les banques tentent de faire rentrer de l’argent grâce à l’octroi de crédits. 

Si ta situation actuelle est stable, je te recommande volontiers de réserver un appel stratégique avec mon équipe. Ça sera l’occasion de faire un point sur tes projets et de te donner des conseils personnalisés en lien avec ta propre situation.