Est-il possible d’investir tout en étant étudiant ?

Est-il possible d’investir tout en étant étudiant ?

En général, un étudiant n’est pas encore sur le marché du travail et n’a donc pas de capital à investir.

En plus, dans certains cas, il n’a pas de garant qui puisse se porter caution lors de l’achat d’un bien immobilier.

On pourrait donc penser que l’investissement immobilier n’est pas accessible aux étudiants et qu’il est réservé à une autre catégorie de personnes.

Mais est-ce vraiment le cas ? Comment un étudiant pourrait-il procéder pour accéder au marché de l’immobilier ?

Je vous propose de découvrir cela ensemble dans ce nouvel article.

Les organismes prêteurs

Nombreux sont les organismes qui proposent des prêts immobiliers de nos jours.

La bonne nouvelle c’est que certains d’entre eux proposent des prêts qui sont parfaitement adaptés à la population étudiante. La majeure partie de ces organismes sont des banques.

Déjà, il est intéressant de savoir que certaines banques ont des accords avec certaines des grandes écoles. Renseignez-vous auprès de votre école, elle est peut-être partenaire de l’une de ces banques.

En deux mots, ces accords facilitent les demandes de prêts étudiants et ils permettent aussi de bénéficier de conditions de prêts plus avantageuses. De plus, comme l’école est synonyme de confiance pour les banques, vous n’aurez pas forcément besoin de faire appel à un garant pour obtenir votre prêt.

Si vous êtes étudiant et que vous cherchez un organisme préteur, je vous invite à vous renseigner sur le Web. On y trouve des comparateurs qui vous permettrons de connaitre les différents organismes auprès desquels vous pouvez vous tourner et également les conditions de prêt.

Vous pouvez aussi bien vous rendre sur place pour faire votre demande de prêt ou alors faire votre demande en ligne sur le site de l’organisme préteur.

Les pièces à présenter

En tant qu’étudiant, pour pouvoir obtenir un prêt, il vous faudra être en mesure de pouvoir démontrer que vous êtes réellement étudiant.

Pour ce faire rien de plus simple, il vous suffira de présenter votre carte étudiante ou alors un certificat de scolarité.

Une autre des conditions qui vous sera demandée pour obtenir votre prêt sera d’avoir un compte chez l’organisme préteur.

Si ce n’est pas déjà le cas, vous allez devoir ouvrir un compte chez eux. De nos jours, ouvrir un compte est une opération simple et rapide. On va vous demander une pièce d’identité en cours de validité (carte nationale d’identité ou passeport), un justificatif de domicile (facture d’électricité, facture de téléphone…) et on vous demandera de signer la convention de compte. 

Pour finir, il vous suffira d’effectuer un premier virement.

La caution et les garanties

Il faut savoir que les conditions d’emprunts lorsqu’on est étudiant sont très différentes de celles qui sont appliquées aux personnes étant déjà dans la vie active.

Certains étudiants travaillent en parallèle de leurs études ce qui leur permet d’avoir des revenus réguliers. 

Si ce n’est pas votre cas, il vous faudra alors avoir un ou plusieurs garants qui s’engageront à rembourser le prêt immobilier dans le cas où vous ne seriez plus en mesure de le faire. 

Généralement, ce sont les parents qui se portent caution.

Rassurez-vous, si vous n’avez personne qui puisse se porter caution pour vous, il existe des solutions alternatives.

Par exemple, vous pouvez vous tourner vers un organisme de cautionnement mutuel. Ces derniers seront garants de votre prêt et rembourseront les mensualités dans le cas où vous vous retrouviez dans l’impossibilité de le faire.

Si vous avez des revenus réguliers, les banques seront généralement en mesure de vous prêter de l’argent. 

Elles sont conscientes que les étudiants ne disposent généralement que de peu de ressources financières et que leurs éventuels revenus ne sont pas très élevés.

C’est pour cette raison qu’elles peuvent être très exigeantes quant aux garanties autour du prêt.

La bonne nouvelle, c’est qu’elles ne demandent pas d’apport personnel aux étudiants. Elles savent très bien qu’ils ne disposent généralement pas encore d’un capital à investir. En revanche, elles savent aussi que les étudiant(e)s de certaines écoles seront amenées à très bien gagner leur vie dans le futur. C’est donc pour les banques un pari sur l’avenir. 

Les prêts étudiants garantis par l’État

Il est intéressant de savoir que l’État français propose aussi des prêts aux étudiants.

Pour en obtenir un, il faut pouvoir respecter certaines conditions. 

L’une d’entre elle est d’être âgé de moins de 28 ans. Ensuite, il faut être en train de préparer un diplôme de l’enseignement supérieur français et être inscrit dans un établissement français.

Faire une demande de prêt à l’État est une excellente solution pour les étudiants qui n’ont personne qui puissent se porter caution pour eux puisque c’est l’État qui s’engage à rembourser le prêt à hauteur de 70% s’ils ne sont plus en mesure de le faire.

Sachez que les prêts étudiants qui sont proposés par l’État sont plafonnés à hauteur de 20 000 €. En ce qui concerne le taux d’intérêt, il est librement fixé par la banque partenaire.

De nombreuses banques sont partenaires : la Banque Postale, la Caisse d’Epargne, Le Crédit Mutuel… à vous de choisir parmi une longue liste.

Les conditions de remboursement d’un prêt étudiant

La somme que vous serez en mesure d’emprunter sera différente en fonction de l’organisme préteur.

En général, on observe que la durée de remboursement d’un prêt étudiant varie entre 1 et 9 ans et que les taux d’intérêts peuvent atteindre 1,55% hors assurance.

En fonction des organismes, vous pourrez adapter le mode de remboursement de votre prêt. Par exemple, vous pouvez tout à fait vous mettre d’accord avec l’organisme pour rembourser votre prêt seulement une fois que vous aurez terminé vos études et que vous serez entré dans la vie active.

Vous pouvez aussi payer l’assurance et les intérêts du crédit lors de vos études puis rembourser l’entièreté du prêt par la suite.

Dans la plupart des cas, les banques s’adaptent aux étudiants pour trouver la solution la plus simple.

Sachez que vous pouvez aussi rembourser la totalité de votre prêt par anticipation. 

Conclusion

Il est tout à fait possible pour un étudiant d’obtenir un prêt immobilier.

Simplement, les conditions de prêt et de remboursement sont différentes des prêts habituels que nous connaissons.

Le montant du prêt est limité et les conditions de remboursement sont adaptées en fonction du cas de figure.

Il existe aussi d’autres alternatives pour obtenir un prêt si vous êtes étudiant comme demander un crédit à plusieurs ou encore emprunter avec vos parents.

C’est donc une bonne nouvelle pour les étudiants, le fait de ne pas encore être dans la vie active et de ne pas avoir de capital de départ ne sont pas des obstacles pour pouvoir obtenir un prêt et investir dans l’immobilier.

Si vous souhaitez avoir plus de précisions sur les prêts étudiants ou si vous souhaitez être accompagné lors de votre projet immobilier, réservez dès maintenant votre appel stratégique gratuit en cliquant ici.