Comment investir dans l’immobilier à haut rendement ?

Comment investir dans l’immobilier à haut rendement ?

Peut-être qu’aujourd’hui, tu te demandes « comment investir dans l’investissement immobilier à haut rendement ? » L’immobilier à haut rendement, c’est une approche qui me passionne à titre personnel. 

Dans ce nouvel article, je vais te partager quelques conseils pratiques afin que tu puisses maximiser au maximum la rentabilité de ton premier investissement. Donc sans plus tarder, entrons dans le vif du sujet : 

Comment investir dans l’immobilier à haut rendement ? 

Je me dois d’être honnête avec toi d’entrée de jeu. L’investissement immobilier à haut rendement, ce n’est pas quelque chose qui va se produire de manière accidentelle. J’entends par là que si tu cherches à obtenir la rentabilité la plus élevée possible tout en minimisant au maximum tes risques, tu vas devoir travailler pour. 

Cela ne va pas arriver par hasard. C’est en appliquant de manière concrète des conseils et des recommandations que tu pourras y arriver. D’ailleurs, si tu es quelqu’un de pressé, sache que je te propose un appel stratégique offert avec mon équipe. L’occasion de faire le point avec ta situation actuelle et de te proposer des solutions moins généralistes et plus adaptées à ton cas de figure. 

Pour obtenir un haut rendement, il faut bien acheter. C’est très important. C’est la première étape et il est capital de ne pas la louper. Si tu achètes un bien immobilier qui se trouve au-dessus du marché et qu’en plus tu ne négocies pas, tu vas aussitôt perdre de précieux pourcentages de rentabilité. 

Cela te semble peut-être un peu surprenant mais j’ai suffisamment d’expérience pour savoir que c’est pourtant largement répandu comme pratique. Certaines personnes sont intimidées par la négociation. Du coup, elles ne discutent pas et se retrouvent avec des biens payés beaucoup trop cher au regard du prix du marché. 

Des conseils pour atteindre une Rentabilité Maximale 

Comme je l’écrivais, un moyen efficace de maximiser ta rentabilité, c’est de bien acheter. Prends donc ton temps. Ne te précipite pas sur la première annonce venue. Établis le plus tôt possible des critères du bien que tu recherches. 

Une fois que tu as trouvé quelque chose qui correspond à tes critères, il va donc falloir négocier. La négociation en immobilier passe par le fait de poser des questions. Depuis quand est-ce que le bien est-il en vente ? Pourquoi est-ce que le propriétaire cherche à vendre ? Est-il pressé ? Ces questions semblent anodines mais elles vont te permettre de récupérer des informations précieuses au moment de la discussion du prix. 

Un vendeur pressé, c’est souvent une opportunité. Lorsque j’écris cela, je n’oublie pas que le propriétaire se trouve potentiellement dans une situation complexe. Je ne m’en réjouis pas, c’est la vie. Vouloir se débarrasser d’un bien après une séparation ou un divorce, ça fait partie des choses qui arrivent. Je vois l’immobilier comme un jeu entre l’offre et la demande. 

Si le propriétaire est pressé, il sera plus enclin à accepter une offre plus basse. Garde vraiment cet élément à l’esprit : il faut bien acheter. La rentabilité de ton bien se décide à ce moment-là. 

Entre un bien que tu parviens à négocier à 110 000€ au lieu de 130 000€, ça fait aussitôt une grosse différence. N’aie donc pas peur de négocier et de discuter le prix. 

Crédit immobilier : quelle banque choisir ?

Lorsque tu as une idée plus précise du prix de vente auquel tu pourrais acquérir ton bien, il va falloir entrer en relation avec ta banque. Je te recommande de ne pas hésiter à mettre les banques en compétition. 

Une banque ne gagne pas nécessairement beaucoup d’argent sur un prêt immobilier. En cette période, les taux d’emprunt sont d’ailleurs déjà relativement bas. Mais rien ne t’empêche de comparer les taux et d’essayer d’obtenir le meilleur taux possible. 

Si tu as une proposition à un certain montant, n’hésite pas à montrer la proposition de la banque à sa concurrente. Il arrive que la banque décide de s’aligner afin de te faire signer chez elle. L’une des conditions requises par la banque, c’est généralement la domiciliation de ton salaire.

Je ne reste pas plus longtemps sur cette étape-là car en général, c’est ce qui permet de gratter quelques petits pourcentages de rentabilité mais ce n’est pas non plus le plus probant. Passons sans plus tarder aux conseils suivants. 

Exploiter son bien immobilier à haut rendement    

C’est à cette étape-là que tout va réellement se jouer. Pour maximiser la rentabilité de son investissement, il va être important de se focaliser sur la création d’une offre haut de gamme. 

C’est mon approche. Je peux tout à fait comprendre qu’elle ne soit pas partagée par le plus grand nombre. Il suffit de voir certaines annonces sur les réseaux sociaux pour se rendre compte qu’il existe de tout sur le marché. 

Personnellement, j’ai décidé d’exploiter chacun de mes biens avec des éléments de différenciation bien marqués. Je propose notamment des colocations haut de gamme dans des villes étudiantes. Ce sont des logements meublés extrêmement qualitatifs. Je propose un certain nombre de prestations au sein de chaque appartement afin de pouvoir déclencher un effet coup de cœur à mon futur locataire. 

Cet effet coup de cœur, c’est aussi ce qui permet de réclamer un montant de loyer plus élevé que le prix du marché. Si tu demandes 50 ou 100€ par mois de plus que les propositions concurrentes, il faut cependant que cela puisse se justifier. 

J’exploite des biens rénovés à neuf. Petite douche à l’italienne dans les chambres, canapé d’angle confortable, luminaires classieux, ce sont des détails qui font la différence et qui permettent in fine de demander aux colocataires un loyer plus important. 

Une autre technique consiste lorsque c’est possible à créer une chambre supplémentaire qui n’existait pas. C’est quelque chose que j’adore et qui peut parfois ne représenter qu’un coût mineur en travaux. La colocation et la location courte durée sont les deux techniques les plus efficaces pour maximiser sa rentabilité.

C’est un sujet qui t’intéresse ? Tu aimerais investir dans l’immobilier cette année mais tu es encore dans le flou par rapport aux actions concrètes que tu devrais poser ? Je te propose qu’on en discute cette semaine par téléphone. Si ta situation actuelle est stable, je t’invite à réserver dès maintenant ton appel stratégique offert en cliquant ici