Assurance emprunteur : Comment ne pas se faire berner ?

Assurance emprunteur : Comment ne pas se faire berner ?

Lorsque vous demandez un crédit à un organisme financier dans l’optique d’acheter un bien immobilier, vous devez également souscrire à une assurance emprunteur.

Si vous ne savez pas encore à quoi elle correspond, l’assurance emprunteur permet de couvrir les risques de remboursement d’un prêt en cas d’invalidité, d’incapacité, ou de décès de l’emprunteur.

Vous aurez donc l’obligation de souscrire à une assurance emprunteur lors de votre demande de prêt. L’éventail d’offres qui existent est très varié et votre défi sera de choisir l’assurance qui sera la mieux adaptée à votre cas de figure.

Plusieurs critères varient d’une assurance à l’autre. Le coût, la résiliation, les garanties, etc.

Je vais partager mes connaissances avec vous pour essayer de vous guider au mieux quant au choix de votre assurance emprunteur. Allons-y !

Comment choisir son assurance ?

Déjà, sachez que le coût d’une assurance emprunteur peut représenter jusqu’à 30 % du coût de votre crédit !

La bonne nouvelle est que la conjoncture de ces dernières années a engendré une baisse des taux d’emprunt et par la même occasion des assurances emprunteurs.

Il est donc extrêmement important que vous fassiez un choix adapté à votre situation. Mais ce n’est pas toujours chose facile car il y a beaucoup de données à prendre en compte.

Pour votre information, lorsqu’on parle « d’assurance groupe », il s’agit de l’assurance qui vous est proposée par votre banque lorsque vous souscrivez à un prêt. C’est une offre collective qui a été conçue par votre organisme financier à destination de tous ses emprunteurs. Cette assurance inclut automatiquement des frais supplémentaires qui sont dus à une commission que prend la banque pour la mise en relation. Je vous invite donc vivement à vous tourner vers un organisme préteur externe. Sachez que la banque vers laquelle vous avez choisi de vous tourner n’a nullement le droit de vous imposer sa propre assurance.

On retrouve deux types principaux d’assurance. L’assurance décès qui va prendre en charge une partie ou la totalité du remboursement du prêt en cas de disparition de l’assuré pour que sa famille ou son conjoint ne se retrouvent pas avec des dettes à régler.

Vient ensuite l’assurance invalidité. Elle va couvrir le remboursement du prêt si l’emprunteur se retrouve dans l’incapacité de travailler. Attention, toutes les conditions ne sont pas valables pour en bénéficier en cas d’arrêt de travail.

Il existe aussi des assurances supplémentaires plus spécifiques qui peuvent être considérées dans certains cas de figure.

Différents types d’organismes sont capables de vous assurer. Des banques, des assureurs classiques, des instituts de prévoyance, des mutuelles…

Dans un premier temps, je vous recommande de vérifier qu’il s’agisse d’un organisme reconnu et de confiance.

Sachez qu’il existe sur le web des sites qui vous permettront de comparer diverses offres entre elles assez facilement.

Je vous invite à porter votre attention sur des critères bien spécifiques qui sont importants à prendre en compte avant de faire votre choix.

D’après moi, la priorité est de choisir votre assurance emprunteur en fonction de vos besoins et de votre situation. Par exemple, la plus adaptée ne sera pas la même si vous avez une profession indépendante ou si vous êtes salarié.

Il vous sera utile de prendre en compte certains critères majeures tels que le taux de couverture, qui correspond au pourcentage de l’emprunt qui sera couvert par l’assureur ou encore l’irrévocabilité des garanties qui vous dispense de prévenir votre assureur en cas de changement de situation.

Il vous faudra aussi prêter attention à des critères plus subtils tels que le montant des frais d’adhésion, le délai d’adhésion au prêt, et les éventuelles exclusions qui apparaissent sur le contrat.

Si vous êtes plusieurs co-emprunteurs, vous allez devoir choisir la quotité d’assurance, c’est à dire répartir la couverture et les risques entre les différents emprunteurs. Si vous réalisez en cours de route que la couverture n’a pas été répartie de façon adéquate, vous pourrez la modifier, sous certaines conditions, ou alors résilier votre assurance actuelle pour souscrire à une nouvelle.

Avant de choisir quelque assurance que ce soit, je vous propose de calculer les cotisations que vous aurez à régler mensuellement.

Est-il possible de changer d’assurance emprunteur ?

Pas de panique, si vous vous rendez compte que le choix que vous avez fait n’était pas le plus intéressant pour vous et que vous souhaitez changer d’assurance emprunteur, c’est possible.

Il y a juste certaines conditions à respecter, découvrons-les ensemble tout de suite. 

Déjà, je vous rappelle que vous n’avez aucune obligation de souscrire à l’assurance prêt de l’organisme financier qui vous prête l’argent pour votre investissement.

La loi Hamon vous permet de changer d’assurance emprunteur facilement et sans frais pendant votre première année de prêt. Grace à cette loi, les organismes préteurs ont tendance à s’aligner aux prix de la concurrence ce qui représente un énorme avantage pour vous !

Une des conditions que vous devrez respecter est que votre nouveau contrat devra présenter des garanties équivalentes à votre contrat initial.

Une fois que vous aurez choisi votre nouvelle assurance emprunteur, il va vous falloir envoyer votre attestation d’assurance à votre établissement préteur. Lorsque ce dernier vous aura envoyé l’avenant de votre prêt faisant figurer le nouveau taux effectif global, vous pourrez envoyer à votre nouvel assureur une lettre de résiliation de votre ancienne assurance ainsi qu’une copie de l’acceptation de votre banque.

Sachez aussi que lorsque vous faites un prêt immobilier, vous avez à tout moment la possibilité de le renégocier. Et c’est aussi le moment idéal pour renégocier votre assurance emprunteur. Attention toutefois, si vous avez opté pour l’assurance emprunteur de votre organisme préteur, il sera alors plus compliqué de renégocier votre assurance prêt.

Changer d’assurance prêt demande de suivre une procédure précise c’est pourquoi je vous recommande de ne pas le faire trop souvent et de prendre le temps de choisir une assurance plus adaptée à vos besoins que l’ancienne. 

Conclusion

Choisir son assurance emprunteur prend du temps et demande certaines connaissances pour faire le bon choix. 

Il s’agit d’une étape très importante lors d’un prêt immobilier car elle peut vous permettre de réaliser des économies conséquentes.

Changer son assurance emprunteur peut aussi être avantageux mais avant de se lancer dans la procédure de changement il vaut mieux avoir bien étudié la nouvelle assurance.

Je vous invite à me contacter pour qu’on en discute de vive voix et pour que je puisse vous accompagner dans votre projet. Vous pouvez dès maintenant réserver votre appel stratégique offert en cliquant ici.